Hicham Berrada

Galvaniser

1 % pour l’ENSIACET à Toulouse - Livraison automne 2016
Le phénomène sur lequel s’appuie cette œuvre est celui des couples galvaniques : lorsque deux métaux sont en contact, leur corrosion est modifiée. Le courant électrochimique qui circule entre eux a un effet sur le métal le moins noble, qui se corrode moins vite tandis que le métal le plus noble reste épargné.

Ces colonnes sont composées de différentes strates de métaux, parmi ceux susceptibles de composer des couples galvaniques. Leur diamètre équivalent au standard des carottes, ces échantillons minéraux directement prélevés dans le sol, afin de rappeler leur provenance et leur origine minérale : l’homme a extrait ces minéraux, les a trié afin de purifier la matière, et les a agencé.

L’ensemble de l’installation est conçue comme une expérimentation dont on pose les conditions de départ avant d’observer ce qui en résulte. L’œuvre évoque donc à la fois la transformation de la matière et l’énergie, par les courants électrochimiques consciemment mis en œuvre qui modifient lentement l’état de la matière. Ainsi, les particules de fer des colonnes, en s’érodant et en retournant à la terre vont nourrir les formes végétales qui s’y développent.

Expand
  • Jean-François Peiré, DRAC Occitanie
    Jean-François Peiré, DRAC Occitanie
  • Jean-François Peiré, DRAC Occitanie
    Jean-François Peiré, DRAC Occitanie
  • © Hicham Berrada
    © Hicham Berrada